Qu’est-ce que l’obéissance ?

L’obéissance est pratiquée en France depuis 1997. Elle est articulée sur 3 niveaux de progressions : les classes 1, 2 et 3. C’est une discipline en plein essor et elle est le prolongement naturel de l’éducation canine au travers une série d’exercices tels que : suite avec ou sans laisse, rappel, envoi au carré, rapport d’objet, saut, flair, etc.

Le travail doit être pratiqué dans la joie et renforce la complicité et la communication maître/chien. Il est jugé sur la rigueur et la rapidité d’exécution.

Pour prétendre concourir en obé, il faut d’abord obtenir le C.S.A.U (certificat de sociabilité et d’aptitude à l’utilisation) et le Brevet d’obéissance. La discipline est ouverte à tous les chiens inscrits au LOF et par dérogation du comité de la Société Centrale Canine (SCC) aux chiens non LOF, quelle que soit leur race et accessible à tous les maîtres.

Quelques exercices d’obéissance

Les exercices varient en difficulté selon les niveaux (Brevet, niveau 1, 2  ou 3)

L’absence

Le conducteur place son chien en position de base (Assis). Sur ordre, le conducteur met le chien en position « Couchée », puis s’éloigne d’environ 20 m, se retourne et s’immobilise, face au chien, pendant 1 à 4 minutes selon le niveau. Sur ordre du commissaire, le conducteur retourne à son chien, et le reprend en position de base.

Suite au pied, sans laisse

La suite au pied est jugée au pas normal (avec virages à gauche et  à droite, ½ tours et arrêts) et allure rapide. Le chien, sans laisse, doit suivre spontanément, à gauche du conducteur et en suivant une ligne parallèle. Quand le conducteur s’arrête, le chien doit prendre immédiatement la position de base (assis) sans commandement

Rapport d’objet directionnel

Le conducteur et le chien (assis) sont au point de départ. Le commissaire dépose, à 5 mètres du point de départ, deux haltères en bois sur une ligne à environ 10 mètres l’un de l’autre et aisément visibles. Le conducteur (sur ordre) dirige son chien vers l’haltère choisi lors du tirage au sort, le chien doit rapporter l’objet et le remettre correctement à son conducteur.

Envoi dans le carré, couché et rappel

On demande au conducteur d’envoyer le chien dans un carré de 3 m x 3 m situé à environ 25 mètres du point de départ (milieu du carré). Quand le chien arrive dans le carré, le conducteur commande au chien « couché ». Sur ordre, le conducteur se dirige vers le carré en direction du cône de droite puis il tourne à gauche en direction du point de départ de l’exercice. Après environ 10 mètres, le conducteur est invité à rappeler son chien tout en poursuivant sa marche jusqu’au point de départ. Arrivé à ce point, le commissaire annonce « arrêt ».

Rappel au pied

Le chien est couché et le conducteur se déplace (sur ordre) à 20-25 m dans la direction indiquée par le commissaire. Le conducteur, sur ordre, appelle son chien qui doit revenir se replacer au pied en position de base le plus rapidement possible.

Saut de haie avec rapport d’objet

Le conducteur est placé environ 2 mètres face à la haie, chien « au pied ». Le conducteur lance un haltère en bois ou métallique par dessus la haie. Le conducteur, sur ordre, commande au chien de sauter la haie, rapporter l’haltère et resauter au retour.

Positions à distance

Le chien est commandé en position couché au point de départ. Sur ordre, le conducteur quitte le chien et se déplace vers le point prévu à environ 10 mètres, face au chien. Le chien change de position (assis/debout/couché) en réponse aux commandements du conducteur.

Odorat avec rapport

Le commissaire donne un petit bois au conducteur qui l’imprègne de son odeur et le marque d’un signe distinctif. Le chien n’est pas autorisé à toucher ou sentir l’objet. Le commissaire va placer les petits bois (celui du conducteur + 5 autres identiques), sans les toucher à une distance de environ 10 mètres. Le conducteur commande au chien d’aller chercher l’objet marqué d’un signe. Le chien doit chercher l’objet, le rapporter et le remettre au conducteur.

Menu